LE JOURNAL EN PDF

Cliquez sur l'image
pour lancer le téléchargement
du journal de la semaine.

Saint-Affricain du 03_20_2019

Fichier pdf (4/5Mo)

Recherche
Acrobat Reader

Utilisez Adobe Reader pour visualiser les fichiers PDF du Saint-Affricain.
Vous pouvez le télécharger en cliquant sur l'image ci-dessous.

Télécharger acrobat  reader

Bannière

Journal du 25 octobre 2017


INTERVIEW EXCLUSIVE DE FRANCOIS RODRIGUEZ, MAIRE DE LA CAVALERIE (suite)

LSA : L’installation d’un tel complexe commercial cela a un coût pour la commune, on a donné le chiffre de 700 000 €. Le confirmez vous et comment pensez vous régler l’addition ?
FR : L’installation de la 13e DBLE, avec l’assainissement, l’extension de l’école publique, la reprise de la voirie et la création de lotissements a également un coût, mais nous ne sommes pas seuls dans ces aventures. L’état, qui était représenté aujourd’hui par le secrétaire général de la sous-préfecture, François ROURE, nous aide déjà beaucoup, ainsi que la Région, le Département et la Communauté de communes…et même le Parc National Régional des Grands Causses. Il n’est pas question que le contribuable cavalérien supporte tout l’impact de ces dépenses, mais je ne vous cache pas que cela a perturbé la priorisation de nos projets ces deux dernières années, bien que nos prédécesseurs aient provisionné quelques montants pour l’assainissement et la voirie notamment. Aujourd’hui pour l’INSEE La Cavalerie ne compte que 1100 habitants alors que nous sommes déjà 2200 et serons vraisemblablement un peu plus de 3000 en 2018. Nous avons bon espoir qu’un recensement intermédiaire soit réalisé pour revoir notamment nos dotations.

LSA : Et en termes d’emploi ?
FR :
C’est effectivement au cœur de la problématique. Avec la loi NOTRe, la gestion de nos deux zones d’activités s’est complexifiée. Celle autrefois dirigée par le Département devrait être transférée à la Communauté de Communes Larzac et Vallées, l’autre, sur la route de Saint-Affrique est un syndicat mixte que je préside et qui regroupe deux communautés de communes, la ville de Millau et la Commune de La Cavalerie, entre autres…Leurs statuts sont différents et nous souhaitons qu’un jour tout cela soit harmonisé pour permettre aux entreprises déjà présentes de se développer et à d’autres qui nous contactent tous les jours en mairie de s’installer dans de bonnes conditions. A ce jour un peu moins de 200 personnes y travaillent, mais seulement 10% arrive à se loger à La Cavalerie, les autres faisant le trajet matin et soir, avec des transports publics inadaptés. Mon souhait serait qu’avec l’afflux de main d’œuvre généré par les conjoints de militaires et les acteurs de Viaduc Village, nous arrivions à loger à proximité de leur emploi toutes ces personnes, dans toutes les communes du territoire, afin d’augmenter le pouvoir d’achat des employés et revitaliser nos villages. C’est pourquoi que ma priorité reste la construction d’une maison de santé pluridisciplinaire indispensable à cette implantation familiale et la création d’un parc locatif avec des loyers décents. Nous avons une commission économique, dont la vice-présidente est Lucie BALSAN, qui suit le projet, et j’ai demandé à l’un de mes adjoints, qui siège déjà dans les comités techniques de l’arrivée de la Légion Etrangère, traitant notamment d’emploi des conjoints de militaires, d’assurer le lien entre Pôle EMPLOI, Viaduc Village et la commune. A terme ce seront au minimum 300 emplois à temps plein qu’il faudra pourvoir sur les zones d’activités et commerciales.

LSA : Pour conclure, que pourriez vous dire à nos lecteurs ?
FR : Répéter que tous ces évènements ne concernent pas que La Cavalerie mais auront un fort impact sur tout le développement du Sud-Aveyron. La Cavalerie ne sera que la charnière de la porte de notre territoire et il conviendra qu’elle soit bien huilée. J’ai admiré le consensus de nos hommes politiques locaux pour que la 13e DBLE s’installe, c’est un exemple de démocratie pro-active et intelligente. Il faut que cela continue avec Viaduc Village en créant ENSEMBLE ces flux et ces transports que j’évoquais. 2018, c’est l’ouverture du New Outlet et l’arrivée de la totalité des 1300 légionnaires et de leurs familles, c’est aussi l’ouverture d’une école primaire agrandie. 2019, ce devrait être l’ouverture de la maison de santé pluridisciplinaire…2020, la construction du gymnase et 2021 celle du Collège. Les quatre années à venir seront passionnantes et déterminantes pour l’avenir du Sud-Aveyron.

LSA : Merci Monsieur le Maire pour ces précisions.
FR : Merci de m’avoir écouté jusqu’au bout !.

Propos recueillis par NM

Mis à jour ( Mardi, 24 Octobre 2017 15:31 )