LE JOURNAL EN PDF

Cliquez sur l'image
pour lancer le téléchargement
du journal de la semaine.

Saint-Affricain du 10_18_2017

Fichier pdf (4/5Mo)

Recherche
Acrobat Reader

Utilisez Adobe Reader pour visualiser les fichiers PDF du Saint-Affricain.
Vous pouvez le télécharger en cliquant sur l'image ci-dessous.

Télécharger acrobat  reader

Bannière

Le Saint-Affricain dans Midi Libre

 


Logo Radio TotemJournal 8h30 Radio Totem -Le Saint-Affricain, hebdomadaire payant (1,3 euro), devient ...gratuit ! Le contenu du journal ne change pas mais le nombre de pages, si : il va s'étoffer de 4 à 8 pages supplémentaires réservées aux annonceurs, qui financent à hauteur de 80 % le produit fini. Un coût qui s’élève à près de 200 000 euros par an. Plus de 10 000 exemplaires seront désormais tirés et diffusés dans le sud Aveyron. (Télécharger l'interview complet - 5Mo - Début 1:04)

Journal 7h30 Radio Totem - Encore une nouveauté dans la presse locale aveyronnaise : le Saint-Affricain devient gratuit. C'est un véritable bouleversement pour cet hebdomadaire du sud-Aveyron, vous l'entendrez. (Télécharger l'interview complet - 5Mo - Début 3:40)

 

Aujourd’hui, Olivier Rouquette et son équipe ont pris une décision entraînant "Le Saint-Affricain" dans une nouvelle aventure : devenir un journal gratuit tout en conservant le rédactionnel actuel, en augmentant considérablement le nombre d’exemplaires et en gardant son entière autonomie. Une prospection ciblée ainsi que l’appui moral de personnalités locales et départementales, sont venues conforter cette idée.

Le « petit » Saint-Affricain a fait le grand saut, le premier numéro de cette nouvelle version, vous êtes en train de le lire. Dorénavant disponible à plus de 10 000 exemplaires, Le Saint-Affricain est distribué dans la quasi-totalité des boîtes aux lettres et mis à disposition dans des points de dépôts stratégiques, à Saint-Affrique et dans les villages de sa zone de distribution actuelle : boulangeries, commerces des villages, etc.
Ce travail pour valoriser notre territoire et ceux qui y vivent, nous le communiquons par nos articles qui se veulent résolument positifs, conviviaux, tournés vers ceux qui entreprennent, petits producteurs ou administrations, ceux pour qui le terroir est synonyme d’attachement et de qualité de vie. C’est aussi à eux tous, à vous tous fidèles ou occasionnels lecteurs, que nous voulions nous adresser, faisant de votre journal d’information locale un rendez-vous hebdomadaire totalement gratuit !

En conclusion, nous pourrions dire que ce défi n’est pas sans risque. Mais ici, dans notre bassin de vie, Le Saint-Affricain tient à garder ses convictions et prend ainsi le pari que l’on peut oser le changement pour avancer, quand on possède la passion de ce métier, l’envie de donner plus à ses lecteurs !

 

<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 2